PRÉFACE DU LIVRE 

ISSUE DE SECOURS

Voyages esthétiques et émotionnels, les photographies de Sandra Matamoros nous entraînent à la manière d’un incipit de récit sur les routes d’une narration faite d’enchaînements ou de temps de pause, de fondus ou de ruptures. 

Elles sont le lieu d’un échange intime, d’une pénétration sensorielle dont le cadre est constitué par la profondeur même de l’image et par les ouvertures sur l’extérieur qui, parfois, en raison de la buée ou de la pluie, n’offrent qu’un vague reflet de soi. De plus vastes horizons s’ouvrent alors à nous, ceux de la pensée et du souvenir dans lesquels nous pénétrons par ces “issues de secours”.

Face à l’étendue des paysages qui nous sont donnés dans leur plus pure nudité, notre esprit vagabonde dans ses propres terres, celles de la rêverie. Chaque territoire ou infime détail, incarne un sentiment, une échappée ou un apaisement. Notre perception est comme décuplée. Elle nous conduit au plus profond de notre être à la recherche d’instants de vie, de souvenirs fragiles et fugaces. Cette poésie du regard devient le réceptacle de nos désirs ou de nos manques. Elle s’accompagne de la poésie du toucher. Effleurements, écoulements et glissements sont les paraboles de la vie qui passe, des changements que l’on éprouve, des êtres ou des instants que nous perdons à jamais. 

 

VALDAN

collectionneurs et curateurs

© Sandra Matamoros